Assiette minimale de cotisations et redressement URSSAF

Cour de Cassation, deuxième chambre civile, 15 juin 2017, 16-19.162

L’employeur étant tenu de verser l'indemnité de trajet prévue par une convention collective nationale étendue, la Cour de Cassation estime que celle-ci doit être incluse dans l’assiette des cotisations même si elle n’a pas été versée.

La jurisprudence a déduit de ces dispositions que l’employeur ne peut pas se prévaloir de sa propre carence pour s’exonérer de ses obligations en matière de cotisations. L'Urssaf est donc fondée à procéder au redressement des bases des cotisations dues en fonction de l’ensemble des éléments de rémunération qui auraient dû être versés au salarié en application des dispositions législatives et réglementaires, y compris les éléments de rémunération prévus par une convention ou un accord collectif rendus obligatoires par une mesure d’extension ou d’élargissement (Cour de Cassation. Chambre sociale 8 Juin 1988 ; Cour de Cassation. Chambre sociale  28 Juin 1989; Cour de Cassation. 2ème Chambre civile, 5 Juin 2008).
La Cour de cassation fait ici application de ce principe à l'indemnité de trajet prévue par la convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises de plus de 10 salariés du bâtiment.

 

Précédent | Sommaire | Suivant >

Et aussi sur le Mag' Expert

Découvrez Experyo e-paie !

La solution cloud de gestion de paie destinée aux moyennes et grandes entreprises.

Notre diversité est notre richesse

Découvrez les associés référents du réseau Walter France, nos spécialistes.

TROUVEZ UN CABINET PRÈS DE CHEZ VOUS !

Walter France est composé de 87 bureaux implantés en France métropolitaine, pays francophones d'Afrique et Départements d’outre-mer.

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

•  Lettre sociale
•  Lettre fiscale
•  Lettre business
•  Lettre partenaires

Suivez-nous !

Top